IntroductionHistoriqueFonctionnementAtouts
Un poêle de masse est un chauffage à bois à haut rendement, écologique, économique, sain, et procurant une chaleur très agréable. Une seule flambée (20 à 40 kg de bois) d’1h30 par jour, voire toutes les 36h, suffit à chauffer une maison.

 

Les poêles à inertie ont une origine très ancienne, puisque les grecs utilisaient le même principe 4 siècles avant notre ère.

Depuis plusieurs siècles, ce système de chauffage est largement utilisé en Russie, dans les pays d’Europe du Nord, et plus récemment aux Etats-Unis, au Canada et dans l’est de la France. Le système a été amélioré ces 30 dernières années grâce à des fabricants passionnés. Plusieurs « écoles » ont donc aujourd’hui développé leur système, mais le principe reste toujours le même.

Un poêle à inertie fonctionne de façon tout à fait différente d’un poêle à bois classique. Contrairement à un poêle conventionnel qui nécessitera l’entretien d’un feu continu, une seule flambée (20 à 40 kg de bois suivant la taille du poêle) d’1h30 par jour, voire toutes les 36h, suffit à chauffer une maison.

  • La configuration particulière du foyer permet en effet de brûler le bois presque en totalité et à des températures très élevées : dans une première chambre de combustion, le bois est ainsi brûlé à haute température grâce à l’injection d’oxygène au cœur des flammes.
  • Les fumées générées lors de cette première combustion sont dirigées vers une seconde chambre où elles sont rebrûlées grâce à un apport d’oxygène supplémentaire.
  • La chaleur s’accumule dans les parois du poêle pour être enfin restituée très progressivement dans la maison, ce qui permet de conserver une température constante dans la maison entre les flambées.

Les gaz très chauds qui sont produits lors de la seconde combustion circulent ensuite dans un réseau de conduits.

La chaleur s’accumule dans les parois du poêle pour être enfin restituée très progressivement dans la maison, ce qui permet de conserver une température constante dans la maison entre les flambées.

Ecologie
Les poêles Terre et Flammes sont fabriqués à partir de matériaux en grande partie renouvelables, disponibles localement et non toxiques.

Le combustible utilisé dans un poêle de masse est le bois, matériau disponible quasiment partout en France. De plus, la combustion du bois dans les poêles à inertie est de très bonne qualité et engendre donc peu de cendres et de rejets de gaz polluants (monoxyde de carbone).

Confort
Le meilleur exemple de chaleur émise par rayonnement est celui du soleil. La sensation de chaleur ressentie à l’intérieur d’une maison chauffée avec un poêle de masse est en effet proche de celle reçue un jour d’hiver ensoleillé derrière une vitre. Contrairement à un chauffage par convection qui ne fait que réchauffer l’air, le rayonnement émis par le poêle chauffera les murs, les meubles et l’air sans dessécher l’atmosphère, d’où une sensation de confort maximale.

Santé
Le poêle à inertie dispense sa chaleur en grande partie par rayonnement (ce sont les masses qui sont chauffées et non l’air), contrairement au chauffage électrique qui, lui, engendre exclusivement de la convection (chauffage par brassage de l’air). Il n’y a donc pas de mouvement d’air ni de mise en mouvement des poussières avec un poêle à inertie.

Budget
Le bois reste une énergie très abordable. Le chauffage d’une maison de 200m² correctement isolée dans une région tempérée nécessitera environ 6 et 10 stères de bois pour un hiver, soit un coût annuel de 250 € à 500 € suivant le type de bois utilisé et la région. A titre de comparaison, le chauffage d’une maison similaire coûtera environ 2600 € si la maison est équipée de convecteurs électriques, et 1100 € dans le cas d’une installation de chauffage central reliée au réseau de gaz naturel (information ADEME).

Réalisations
  • Type de poêle realisé, Grundofen, Kachelofen, Kakelung, Finoven...
  • Rendement >87 %
  • Emissions de CO <=0.1 %